Le vent est un déplacement de différentes masses d’air. En effet le soleil réchauffe la surface de l
a terre de manière plus importante au niveau de l'équateur. Cet air réchauffé, donc plus léger va s'élever puis se diriger vers des zones plus froides : Les pôles. L'air ainsi refroidit aura tendance à se rediriger vers l'équateur. À ces phénomènes de montées et descentes d'air pôles-équateur, vont se combiner des déplacements d'air latéraux engendrés par la rotation de la terre. L'énergie cinétique contenue dans ces déplacements de masses d'air est appelée ÉNERGIE ÉOLIENNE.
Elle tire son nom d’Éole (en grec ancien Αἴολος, Aiolos), le maître des Vents dans la Grèce antique.

L’énergie éolienne peut être utilisée de trois manières :

  • Conservation de l’énergie mécanique: le vent est utilisé pour faire avancer un véhicule (Navire à voile ou char à voile), pour pomper de l’eau (moulins de Majorque, éoliennes de pompage pour irriguer ou abreuver le bétail) ou pour faire tourner la meule d’un moulin.
  • Transformation en force motrice (pompage de liquides, compression de fluides...)

 

Types d’éoliennes
On rencontre deux types d’éoliennes dans le domaine des petites puissances.

  • Les éoliennes à axe horizontal :

L’axe du rotor est parallèle au sol. Ces éoliennes sont les plus utilisées à cause de leur rendement et de leur efficacité. Elles peuvent fonctionner face au vent ou sous le vent.
 

 

  • Les éoliennes à axe vertical :

L’axe du rotor est perpendiculaire au sol (éolienne darrieus et savonius). Ces éoliennes n'ont pas besoin de systèmes pour les orienter dans la direction du vent, mais leur efficacité est médiocre par rapport au type horizontal, car elle capte deux fois moins d'énergie dans le vent.
 

© 2018 ACER ENR. All Rights Reserved.